Contraception à long terme

Implant hormonal

L’implant hormonal est un bâtonnet en plastique qui est inséré sous la peau de la partie supérieure du bras par le médecin. Il peut rester en place jusqu’à 3 ans. L’insertion est réalisée à l’aide d’un tube en plastique flexible.

L’implant hormonal libère en continu de très petites quantités d’un progestatif. Tout comme le stérilet hormonal, il ne contient pas d’oestrogènes. Même s’il est inséré dans le bras, c.-à-d. loin de l’utérus, il assure une protection très fiable contre une grossesse. Le progestatif atteint son site d’action en passant par la circulation sanguine. En épaississant la glaire cervicale, il empêche les spermatozoïdes de progresser jusque dans l’utérus. Il empêche de plus la prolifération de la muqueuse utérine (ou endomètre) et empêche l’ovulation.

Mécanisme d’action
Hormonal
Utilisation
Tous les 3 ans
Fiabilité (indice de Pearl lors d’une utilisation parfaite)
Très élevée (0,3)
Retour de la fertilité
Possible immédiatement
Effets potentiels sur le schéma des règles
Règles irrégulières, absence occasionnelle ou totale des règles
Avantages
Contraception à long terme, utilisation en cas d’intolérance aux oestrogènes, pas de perte d’efficacité en cas de vomissements/diarrhées
Inconvénients
Doit être mis en place par un gynécologue, nécessite une petite intervention chirurgicale
Effets secondaires éventuels fréquents
Entre autres: acné, maux de tête, prise de poids, sensibilité et douleurs au niveau des seins, infection vaginale, humeurs dépressives, bouffées de chaleur